Les Matinales avec Emmanuel Durand

PDG de Snapchat Franceemmanuel-durand-snapchat

 

16 janvier 2019, 9h30

Lieu : École des Médias et du Numérique de la Sorbonne

Lors de la matinale du 16 février, la promotion « Aretha Franklin » du Master 2 Economie de la Culture et Numérique a eu le privilège de recevoir Emmanuel Durand, l’actuel Président-Directeur Général de Snapchat France.

Tout au long de notre rencontre, il a souligné à plusieurs reprises l’importance de l’adaptabilité dans le monde du travail. On retrouve ce principe à travers son parcours polyvalent. En 20 ans de carrière, il a travaillé au sein de différentes entreprises liées aux industries culturelles. Tout d’abord, au sein de la régie publicitaire du groupe M6. Par la suite, il rejoint Universal Music en tant que Directeur de la Publicité, puis Sony Music en passant par l’industrie du cinéma chez Warner Bros, il fait également un saut chez l’Oréal. En Octobre 2016, l’entreprise américaine a ouvert des bureaux dans la capitale française. Cette structure, dont Emmanuel Durand a pris la tête dès 2016, regroupe à ce jour une vingtaine d’employés.

ADN Snapchat 

« L’oralité est le fondement du contrat social depuis des millénaires », c’est ainsi qu’Emmanuel Durand nous a introduit l’application Snapchat. C’est une application gratuite de partage de photos et de vidéos dont l’ADN se fonde sur ce principe d’oralité. Les photos et les vidéos échangées via l’application sont éphémères, elles ne durent que quelques secondes ou uniquement 24h pour les messages volontairement partagés à une audience plus large dans les « stories ». La force de l’application réside dans le fait que ses créateurs ont su développer ce sentiment d’oralité éphémère à travers un outil technologique.

Snapchat est-il véritablement en concurrence avec les réseaux sociaux les plus influents ou se démarque-t-il suffisamment pour perdurer ?

D’après Emmanuel Durand, Snapchat a des parts de marché suffisamment bien segmentées afin de ne pas disparaître. En effet, son ADN clairement défini, se démarquant des autres réseaux sociaux, lui permet d’avoir un public certain. Snapchat a une audience de plus en plus jeune qui lui permet de garder une certaine compétitivité. Malgré des propositions de rachats par les grands groupes présents sur le marché, l’entreprise a décidé de maintenir son indépendance, consciente de son potentiel et de sa particularité à se démarquer des autres acteurs du secteur.

Un élément très important a largement remis en cause le modèle de l’entreprise qui a été obligée de se réinventer. Ainsi, la reprise des “stories” par Instagram puis Facebook semble être une menace réelle pour Snapchat. Malgré tout, Emmanuel Durand s’est montré rassurant quant à la capacité du groupe à y faire face, a insisté sur l’importance que Snapchat conserve son ADN de départ et même qu'il créé davantage de singularité afin de ne pas se placer en réel concurrent mais en réseau social complémentaire aux autres acteurs du marché.

 

Les étudiants du master ECN remercient chaleureusement Emmanuel Durand pour son intervention et le temps qu’il nous a consacré lors de cette rencontre.

Leslie Somé & Alex Ducamus