Les Matinales avec Fabrice Hergott

F.Hergott

Directeur du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

28 novembre 2018, 9h30
Lieu : Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

Les élèves du Master Économie de la Culture ont eu le plaisir d’être reçus le 28 novembre par Monsieur Fabrice Hergott, Directeur du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Cette rencontre a notamment été l’occasion de découvrir le double-rôle que jouent les conservateurs et musées dans le secteur de l’art contemporain : agir à la fois auprès des experts et auprès du grand public.

Concernant ce premier rôle, lié aux experts, Fabrice Hergott a pu expliquer aux étudiants du Master ECN que le secteur de l’art contemporain avait de plus en plus tendance à se réorganiser autour du privé et des collectionneurs richement dotés, mais que les musées publics ne perdent pas pour autant leur intérêt, bien au contraire. Si les acquisitions leurs sont de plus en plus difficiles du fait de leurs moyens comparativement faibles, les institutions publiques jouent plus que jamais un rôle de “contre-pouvoir” vis-à-vis du marché, dans le sens où elles permettent aux artistes qu’elles exposent d’acquérir une légitimité forte, puisque basée sur le désintéressement (les collections publiques françaises sont inaliénables) et une démarche scientifiquement engagée. Les musées jouent donc un rôle de guide objectif pour le marché.

Cette idée a pu rentrer en résonnance avec les cours enseignés la même semaine par Nathalie Moureau, économiste spécialiste du marché de l’art contemporain, aux étudiants du M2 ECN. Celle-ci a notamment rappelé le rôle historique du conservateur en tant qu’institutions de légitimation des artistes et de leurs œuvres, là où les ventes aux enchères, pourtant très médiatisées, sont parfois regardées avec méfiance par les experts du secteur. Les différentes tentatives de classement des artistes contemporains, telles que le Kunst Kompass de Willy Bongard ou ArtFacts, sont toutes basées, au moins en partie, sur les expositions organisées par les grands musées tels que le MAMVP.

De l’autre côté de l’activité des musées d’art contemporain se trouve la transmission auprès du grand public.

M. Hergott pense que l’art est un élément fondamental de l'éducation, lié au plaisir. Il en est convaincu, l’art est indispensable car il permet de mieux vivre, de vivre plus heureux. L’art éveille en ce sens l’esprit, mais il faut pour cela qu’il soit transmis.

A ce titre, il est du devoir du MAMVP d’assurer un rôle d'intermédiaire et d'éducation du public. Le MAMVP possède ainsi une forte tradition pédagogique, tournée notamment vers le jeune public. La visite de l’exposition Zao Wou-Ki et de la collection permanente qui a suivi l’entretien a d’ailleurs permis de le constater, puisque de nombreux élèves d’écoles primaires étaient présents, accompagnés de médiateurs.

La question de la pédagogie est chère à M. Hergott qui espère que le MAMVP pourra accompagner le jeune public dans des expositions et des collections afin de créer une vitalité plus profonde et qu’il souhaite découvrir l'histoire de l'art moderne et l'art contemporain. Toutefois les enjeux sont de taille et, comme il le constate lui-même, “des progrès peuvent toujours être faits” : ainsi il faut réussir à rendre accessible les œuvres contemporaines, sans pour autant simplifier et réduire exagérément la pensée des artistes les ayant créées.

Les étudiants du master ECN remercient chaleureusement Fabrice Hergott pour son intervention et le temps qu’il nous a consacré lors de cette rencontre.

Zhenzi Zhang & Pierre Mamolo