Les Matinales avec Mathieu Davoust

Responsable de la communication et des partenariats chez Proartimathieu-davoust-proarti

3 octobre 2018, 9h30
Lieu : École des Médias et du Numérique de la Sorbonne

Le mercredi 3 octobre, Mathieu Davoust de chez Proarti est venu échanger avec les étudiants du M2 Economie de la Culture et du Numérique. Arrivé chez Proarti pour la première fois au cours de son service civique, il est aujourd’hui responsable du mécénat et de la communication. Après avoir présenté les missions principales et les spécificités de leur plateforme de financement participatif par rapport aux autres, il nous a présenté leurs nouveaux défis.

Créé en 2009 par Grégoire Harel, le fonds de dotation Proarti est le premier acteur du financement participatif entièrement voué à la création artistique et à la découverte culturelle. Ce projet à la croisée de l’innovation sociale et de la création artistique a été soutenu à son lancement par le Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre de l’Appel à projets 2012 « Services numériques culturels innovants ». Opérateur des deux plateformes spécialisées, proarti.fr et touscoprod.com, le fonds de dotation Proarti a pour objectif d’aider les artistes à diversifier leurs sources de financements ainsi qu’à bâtir de nouveaux liens avec leurs publics.

Spécialisé d’abord dans les projets de spectacles vivants, Proarti représente aujourd’hui tous les secteurs culturels, rendu possible notamment par l’acquisition en 2018 de la plateforme de crowdfunding pour l’audiovisuel touscoprod.com. Cependant certains secteurs sont plus représentés comme la musique et l’audiovisuel. La spécificité de Proarti est aussi dans l’accompagnement des projets. Ils fournissent conseils avant le lancement de la récolte et poursuivent leur accompagnement même lorsque celle-ci est terminée. Son équipe conseille les artistes, qu’ils soient professionnels, émergents ou amateurs. Ils aident les artistes à présenter leurs projets, à attirer des publics, à réaliser des projets collectifs, à attirer des sponsors.

Il se distingue aussi des autres plateformes de crowdfunding par son mode de financement des projets par paliers, qui contrairement au système du « tout ou rien », permet aux porteurs de projets de bénéficier de la collecte récoltée même lorsque l’objectif idéal n’est pas atteint. Etant un fonds de dotation, à mi-chemin entre fondation et association, les porteurs de projets chez Proarti peuvent bénéficier du mécénat lorsqu’ils sont éligibles. Pour faciliter cela, le fonds de dotation prend en charge opérationnellement et juridiquement le mécénat des artistes. Ce système de défiscalisation, mis en avant sur l’interface pour encourager les donateurs, permet de doubler le montant moyen du don qui s’élève à 100 € sur les projets éligibles au mécénat, contre 50 € sur les projets non éligibles.

En matière de partenariats, depuis 2015, Proarti s’est associé au Théâtre de Sartrouville pour mener à bien le projet Entrez !, une opération de billetterie solidaire par le biais d’une collecte organisée auprès des publics du théâtre. Proarti est également partenaire du théâtre pour co-produire un spectacle par saison grâce au soutien de la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées. Dans le domaine de la musique contemporaine, la Ville de Bordeaux a choisi d'innover en matière de soutien aux projets culturels en s’associant à Proarti pour créer “L'AMPLIficateur Culturel”, une opération de financement participatif dédiée à la création bordelaise. "L’AMPLIficateur Culturel" permettra au grand public de devenir pro-acteurs en soutenant les projets culturels qu'ils souhaitent voir émerger sur le territoire. Avec cette opération, la collectivité renforce sa politique en faveur de la jeune création et soutient l'émergence d'idées, les envies d'expérimentation et l’apparition de nouveaux acteurs culturels. L'objectif est d'accompagner des initiatives et des porteurs de projets à travers un parcours de formations et une labellisation des projets sélectionnés par la Ville de Bordeaux et Proarti.

En 2018, 93% des projets ont eu une collecte réussie, ce qui place Proarti comme la plateforme avec le plus fort taux de réussite.

Du fait de sa structure juridique, Proarti ne peut s’agrandir à l’international ni recevoir de subventions. Par conséquent, ils souhaitent aussi prospecter des projets de grande ampleur afin d’augmenter la visibilité de Proarti. Pour cela, ils collaborent avec des lieux de résidences d’artistes afin de se présenter à eux et leur proposer des services. La question de la conciliation de son statut non lucratif et rentabilité a été posée. En effet, la commission prélevée sur les dons pour un projet réussi s’élève à 8%. Mais ce fonds est très maigre. Ils comptent donc également sur un certain nombre de partenaires pour le parrainage et sur les frais de formation offerts par Proarti. De plus, Proarti organise ou est invité à des salons et soirées pour augmenter sa visibilité. Ainsi, chaque année, ils organisent également une conférence à Avignon. Ils sont également à l’affut d’opportunités intéressantes pour se faire connaître comme en utilisant la bourse de Google, Google Ad Grants, pour promouvoir gratuitement leur plateforme sur le moteur de recherche.

Les étudiants du master ECN remercient chaleureusement Mathieu Davoust pour son intervention et le temps qu’il nous a consacré lors de cette rencontre.

Par Zhenzi ZHANG & Rie Le Maître