Les Matinales avec Pascal Nègre

pascal-negre-emnsPrésident d'Hashtag NP

30 janvier 2018, 11h
Lieu : Maison des Sciences Économiques de la Sorbonne

Mardi 30 janvier, les étudiants de l’EMNS ont eu l’opportunité d’échanger avec Pascal Nègre sur le marché de la musique et sur les enjeux à venir auxquels doit faire face ce marché. Pascal Nègre, ancien Président Directeur Général d’Universal Music France de 1998 à 2016, a démarré sa carrière comme animateur de radio avant de rejoindre l’industrie musicale.

En septembre 2016, il fonde une nouvelle société, #NP, en association avec Live Nation France spécialisée dans le management d’artistes et la production musicale. Il crée en avril 2016 le label 6&7 en partenariat avec la chaîne de télévision M6. Il est également depuis le 4 juin 2016 animateur de l’émission de radio « Pascal Nègre fait ses numéros » le week-end sur RFM.  

L’échange avec l’ex PDG d’Universal Music France débute avec un aperçu des 4 “business” de la musique que sont la musique enregistrée, la musique live, l’édition et les associations aux marques.Le marché de la musique enregistrée connaît successivement des périodes de croissance suivies de périodes de récession. L’arrivée du CD dans les années 80, permet au marché de connaitre une forte croissance. Les Majors s’enrichissent et rachètent les petits labels indépendants. Lorsque dans les années 90, la croissance ralentit et le piratage explose, les Majors fusionnent entre elles. On passe alors de 7 à 3 Majors que sont aujourd'hui Universal Music, Sony Music et Warner.

L’autre mutation la plus importante est certainement l’arrivée sur le marché des plateformes de streaming: Deezer et Spotify. Ces nouveaux Business Model représentent une nouvelle façon de consommer la musique enregistrée. Aujourd'hui, on ne paye plus pour consommer mais pour avoir accès au catalogue des plateformes.

Les enjeux auxquels le marché de la musique est confronté sont nombreux. Parmi les plus importants: la répartition des revenus issus du streaming. Certains styles de musique sont bien moins monétisés que d’autres et seront donc, à termes contraint de disparaître. Afin de sauvegarder l’ensemble des styles musicaux, il serait alors plus judicieux d’adopter un système de rémunération par abonné et non pas par stream, comme cela peut être le cas aujourd'hui.

Pascal Nègre aborde dans un second temps la condition de l’artiste et la rémunération de ce dernier. Le premier poste de recettes pour un artiste est sans aucun doute ses prestations sur scène. La vente d’albums représente le second poste de recettes. Le montant des recettes issues de la vente de musique enregistrée et reversé directement à l’artiste dépend du contrat que ce dernier a conclu avec son producteur. En moyenne, un artiste touche 10% du prix d’un CD.

Enfin, dans le cadre de son intervention, Pascal Nègre nous a également présenté le concept de son entreprise Hashtag NP. Il s’agit d’une agence de management, apportant l’ensemble des services nécessaires aux artistes tels que le marketing, les services à l’image, le digital... l’agence est par ailleurs en partenariat avec Live Nation France, le leader de la production et organisation de concerts.

Les étudiants des masters ECN et D2A remercient chaleureusement Pascal Nègre
pour son intervention et le temps qu’il nous a consacré lors de cette rencontre.
Tiphaine Valin, Pauline Ganem & Blandine Balayer