LES MATINALES AVEC VIRGINIE CLAYSSEN

virginie-clayssen-editisDirectrice en charge de l’innovation du groupe Editis
Présidente de la Commission numérique du Syndicat National de l'Édition

7 décembre 2016, 9h30
Lieu : EMNS - 20, rue Berbier du Mets 75013 Paris

Après des études d’architecture, Virginie Clayssen s’oriente très tôt vers les nouvelles technologies, vidéo puis multimédia. Dès 1995, elle se lance en free-lance dans le développement de sites internet et de CD ROM. Après avoir coordonné la mise en place d’un portail musical européen dédié aux enfants, elle est embauchée en 2007 en tant que responsable du développement numérique des éditions Magnard. En parallèle, alors que se développe le Web 2.0 (période charnière à partir de laquelle s’abaissent les barrières à la publication, et où il devient beaucoup plus facile de s’adresser à tous sur internet), Virginie Clayssen écrit pour son propre blog, contribuant ainsi à l’aventure de la blogosphère.

Elle sera ensuite recrutée en 2008 pour diriger le développement numérique du groupe Editis.

Ce parcours et cette spécialisation à la croisée du numérique et de l’édition amènent également Virginie Clayssen à présider la Commission Numérique du Syndicat National de l’Edition. Aujourd’hui, elle intervient de manière régulière dans des conférences sur l’édition numérique, en France et à l'étranger.

Lorsque nous l’avons interrogé sur les nouveaux enjeux numériques auxquels fait face le monde de l’édition, Virginie Clayssen explique que la transition n’a pas été aussi brutale que dans d’autres secteurs, comme celui de la musique. Pour le moment, malgré une importante croissance des ventes digitales, il n’y a pas eu de véritable migration des vente du livre papier vers le livre numérique. Néanmoins, la vente numérique entraîne de gros bouleversements en terme de production (important travail de numérisation des collections par exemple), de distribution et de marketing au sein des maisons d’édition.

Selon Virginie Clayssen, pour les maisons d’édition, l’un des défis majeurs du numérique, réside en la constitution d’univers affinitaires permettant de fédérer des communautés, et de rassembler des publics dont les goûts et les préférences sont très variés. Pour ce faire, il faudra vraisemblablement continuer le travail de coopération entre les différentes maisons d'édition, afin de créer des plateformes communes, et ainsi garder un certain contrôle sur l’avenir de la distribution du livre.

Nous remercions chaleureusement Virginie Clayssen pour cet échange très riche autour du monde du numérique et de l’édition. 

Crédits photo : actualitte.com