LES MATINALES AVEC MATHIEU MAIRE DU POSET

mathieumdp

Directeur général adjoint d'Ulule

5 octobre 2016, 9h30
Lieu : EMNS – 20, rue Berbier du Mets 75013 Paris

Après des études de journalisme, Mathieu Maire Du Poset est embauché pour deux ans par l'un des principaux fournisseurs d’accès internet en France : Infonie.fr. Pour animer la page d’accueil d’Infonie, il écrit sur la politique et la musique, ses sujets de prédilections. Cette première aventure lui permet de développer ses compétences journalistiques et web.

Après trois ans en tant que pigiste dans le secteur de la musique, Mathieu Maire Du Poset intègre, en 2005, le bureau de Jack Lang, finissant alors la campagne sur le référendum de l’Europe. Cette période d’émergence de la politique sur le web lui apprend à animer un blog et fédérer des internautes.
En Décembre 2006, il prend en charge la ligne éditoriale de la campagne présidentielle de Ségolène Royal. En 2009, il est embauché chez Marianne pour son développement web auxquelles viendront s’ajouter des fonctions éditoriales.

Par la suite, il est approché par Alexandre Boucherot, un des deux fondateurs d’Ulule, ex-collègue d’Infonie. Il intègre l’équipe de plateforme de crowdfunding Ulule, 6 salariés, en décembre 2012. Ulule fait alors partie d’une société composée de deux entités : Ulule et Botify (agence de conseil B2B qui aide les sites à améliorer leur référencement sur Google). Les revenus de Botify permettent de développer Ulule sans avoir besoin de lever de fonds. En 2013, Ulule et Botify sont séparées en deux entités différentes. Ulule, à l’équilibre depuis 2014, compte aujourd’hui une trentaine de salariés. Mathieu Maire Du Poset, Directeur Général, est en charge de l’accompagnement des porteurs de projets, caractéristique principale d’Ulule, seule plateforme proposant ce service d’accompagnement. En plus du management de l’équipe d’accompagnateurs de projets, Mathieu Maire Du Poset supervise tous les aspects de la communication et de l’animation du site.

Ulule en chiffres : disponible en 7 langues, 14 887 projets financés avec succès, 1,3 millions de membres dans 191 pays et un taux de succès des projets de 67 % en 2016. Le projet record à atteint la somme de 680 000€ (web-série NOOB). 50% des projets sont de nature culturelle : les plateformes de crowdfunding offrent une alternative aux maisons de disques et aux maisons d’édition car elles permettent aux artistes de s’autoéditer.

Pourquoi les gens viennent sur le site d’Ulule ?

Selon Mathieu Maire Du Poset, les porteurs de projets viennent pour des enjeux financiers, pour réaliser des campagnes de tests sur leurs produits, créer une communauté qui sera une base clients ultérieure et pour la facilité et la rapidité du financement (campagne entre 45 et 60 jours). De plus, une levée de fonds réussie sur Ulule apporte de la crédibilité pour négocier un prêt bancaire.

Les axes de développement d’Ulule ?
2 000 propositions de projets présentées par mois ne sont pas sélectionnées par Ulule car il s’agit de petites levées de fonds.  Pour capter cette clientèle, Ulule a développé Okpal, une cagnotte privée type Leetchi qui s’adresse aux particuliers, aux entreprises et aux associations.

Une boutique participative a récemment ouvert à Paris, dans le Marais, afin de promouvoir les projets.

Comment réussir sa compagne Ulule ?
Il faut avoir une belle histoire à raconter (storytelling), s’appuyer sur son premier réseau famille, collègues et amis et capter un deuxième cercle : le réseau du réseau. Avoir un soutien médiatique n'est pas négligeable. De plus, Ulule envoie une newsletter mettant en avant les projets qui ont la capacité de toucher le plus grand nombre de personnes.

Quel est le modèle économique d’Ulule ?
Le business d’Ulule, 2 millions d’euros de CA, repose sur des commissions prises sur les levées de fonds réalisées pour 60% du CA et pour 40% sur du B2B avec les entreprises (sourcing de nouveaux lieux de consommation pour Heineken via le site par exemple).

Quelle est la nature de l’aide apportée aux porteurs de projets ?
Le soutien aux porteurs de projets se fait par une formation à distance sur le site, mais aussi par des formations au siège et par l’accompagnement personnalisé des équipes du siège (chaque accompagnateur de projets gère 200 projets en moyenne).

Nous remercions Mathieu Maire du Poset d'avoir pris le temps de répondre à toutes nos questions et de son déplacement à l'EMNS.

Crédits photos : ulule.com