RENCONTRE AVEC SÉBASTIEN MAGRO

Adjoint au responsable du service du développement numérique au Musée du Quai Branlysebastien-magro

14 octobre 2016, 10h
Lieu : Musée du quai Branly - Jacques Chirac

Son parcours professionnel a toujours oscillé entre design et culture.

Il commence sa formation à l’école Boulle par des cours de design graphique avant de passer son master en sciences des expositions à l'université Paris 1. Il débute sa carrière comme documentaliste, iconographe et chargé de production dans la galerie VIA entre 2004 et 2007. Il part ensuite un an et demi à Montréal où il obtient un poste de designer graphique pour l’agence Bélanger Branding Design. A son retour, il travaille sur les supports de communication de l’exposition « Save Our Sources » pour le MuCEM. En 2009-2010, il est attaché de conservation aux Arts Décoratifs puis il commence un travail de veille et de réflexion sur le numérique au musée dès l’été 2010.

Les années 2000 ont été marquées par l’apparition de nouveaux outils qui permettent aujourd’hui de redéfinir le rapport entre le musée et le visiteur. C’est dans cette période de renouveau qu’en 2012, Sébastien Magro rejoint l’équipe du Service numérique du musée du Quai Branly, où il est chargé du développement des technologies. Organisé autour d’un comité éditorial, formé à l’écriture web du musée, le champs d’action de ce service est lié aux problématiques d’une muséologie virtuelle.

Le Musée du Quai Branly est présent principalement sur Facebook, Twitter et Youtube. En ce qui concerne Facebook, 4 pages distinctes ont été créées; une page institutionnelle, une page pour la Médiathèque, une dédiée aux activités du Thêatre Claude Lévi-Strauss et une autre, plus événementielle, « Les Before du Quai Branly ». Toutes ces pages servent ainsi à faire la promotion de la programmation très éclectique du Quai Branly mais aussi à créer de l’interaction entre le Musée Quai Branly et ses adhérents. Pour coordonner toutes les pages, Sébastien Magro n’est pas seul, il utilise donc le logiciel « Hootsuite » qui lui permet de gérer les flux de différents réseaux sociaux, programmer la publication de messages et contenus au moment désiré mais aussi, d’assurer que le même ton soit utilisé sur chaque média social.

En ce qui concerne Twitter, Sébastien Magro assure la gestion du compte et publie au moins l’envoi de 5-10 tweets automatisés par semaine. Les contenus qu’il publie sur les réseaux sociaux sont inspirés de la programmation du musée, mais aussi de l’actualité. Pour ces posts, Sébastien Magro s’inspire de faits d’actualités ( par exemple la sortie du nouveau Star wars) qu’il met en lien avec des pièces de la collection du musée, cela permet de cibler un public plus jeune. Grâce aux nouveaux supports numériques, les institutions culturelles peuvent désormais toucher de nouveaux publics, qui ne fréquentent pas habituellement les musées.

« L’utilisation de Youtube reste encore à développer » souligne Sébastien Magro. La chaîne Youtube du musée regroupe une série de documentaires des collections ainsi que des bandes annonces des nouvelles expositions et événements.

Dans une optique de médiation et de diffusion de la culture, le Musée du Quai Branly a développé son site web en s'appuyant sur les standards du responsive web design, qui permettent la consultation sur mobile. Sébastien Magro souligne bien l’importance d'avoir un site web responsive design pour la visibilité du musée car 30% des publics en ligne viennent d’un mobile. Il nous explique alors qu’il a participé à la refonte complète du site Internet; un travail de trois années où il a du prendre en compte toute la numérisation 3D des contenus web. Ce projet de refonte a engendré une réflexion sur l’offre numérique et la façon d’intégrer des bases de données dans un portail institutionnel renouvelé mais aussi une nouvelle mise en forme de savoir, rendue plus accessible par le numérique.

Sébastien Magro souhaite aujourd’hui continuer à promouvoir les nouveaux usages du numérique, et à développer de nouvelles stratégies de communication, notamment avec l’apparition de nouveaux médias sociaux comme Snapchat. Les stratégies à mettre en place sont essentiellement tournées vers un public international car 80% des visiteurs du Musée du Quai Branly sont des français.

Ainsi, cette rencontre nous a permis d’avoir une étendue plus globale sur l’impact des nouveaux outils numériques et notamment leur importance dans la collaboration et l’interaction avec les visiteurs.

Nous remercions Sébastien Magro pour le temps qu’il nous a accordé.